Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de chefdidier

Des recettes inédites du monde entier, et des vidéos pour vous familiariser avec la sculpture sur légumes.

Savoir parler d'un vin...

Savoir parler d’un vin

 

Il y a le vocabulaire du professionnel, de l’œnologue, ou de l’amateur éclairé, avec des termes techniques qui ne sont pas à la portée de tous. Puis il y a un vocabulaire auquel sont mêlés des termes entendus ici ou là, pas toujours bien compris...des termes parfois très imagés, mais qui ne signifient pas grand-chose (que signifie par exemple : « un vin qui a de la cuisse » ?). Il est donc  préférable de se limiter à quelques adjectifs bien maîtrisés, et de les employer à bon escient.

 

On dit d’un vin qu’il est :

 

âpre                       lorsqu’il donne l’impression de râper la langue

bouchonné             lorsqu’il a une odeur et un goût dus à une altération du bouchon

capiteux                 lorsqu’il est fortement alcoolisé

charpenté              pour un vin dans lequel on ressent une « ossature »                       

charnu                   lorsqu’il nous paraît consistant (il a du corps, il a de la mâche)      

corsé                     pour un vin robuste, riche en degré, au parfum enivrant

gouleyant               lorsqu’il est léger, qu’il glisse agréablement en bouche

léger                      lorsqu’il est peu alcoolisé

moelleux                lorsqu’il donne une sensation de velours par sa sucrosité

liquoreux                lorsqu’il est très doux, riche en sucre, (au-delà de moelleux)

équilibré                 lorsqu’il est complet et harmonieux

rond                       lorsqu’il donne l’impression de rouler en bouche

sec                         pour vin comportant très peu de sucre

vert                       d’un vin jeune, pas encore fait, limite acide

piqué                     pour un vin qui rappelle le vinaigre

pelure d’oignon    désigne la teinte de certains rosés ayant vieilli

 

Un vin qui a :

du bouquet est un vin aux parfums agréables plus ou moins accentués

de la finesse est vin délicat, qui n’a pas d’arômes trop dominateur

 

L’odeur du vin est :

Fruitée lorsqu’elle rappelle celle du fruit mûr

Florale lorsqu’elle rappelle le parfum des fleurs (rose, violette,…)

Boisée  si elle évoque le bois (résine, réglisse, cèdre,…)

Épicée si elle rappelle les épices (cannelle, vanille,…)

Musquée si elle évoque une odeur animale (musc, venaison, gibier,…)

 

L’attaque est la première impression en bouche, le premier goût simple que dégage un vin

 (acide, amer, ...).

La longueur en bouche, c’est l’impression qui reste après avoir bu la première gorgée.

 

 

Voila quelques qualificatifs qui vous permettront de « parler d’un vin » sans passer pour un ignorant ou un pédant !

Bonne dégustation.